5 conseils pour bien filmer

5 conseils pour bien filmer (Jesus Love Austin)

Avec notre appareil photo, notre smartphone perfectionné ou notre nouvelle petite caméra dernier cri à la main, on aimerait bien s’imaginer comme le nouveau Scorsese ou Spielberg du film amateur. Cependant bien filmer demande de suivre quelques règles de base, si on souhaite obtenir un résultat digne de ce nom. 

Albums vous donne 5 petits conseils pour bien filmer et devenir un pro de la caméra. 

Savoir composer 

Quel que soit votre sujet, la clé pour bien filmer passe par le fait de savoir composer.  Pour cela il est  essentiel de garder à l’esprit que vous racontez une histoire, lorsque vous composez vos plans ou vos séquences. Ayez en tête ce que vous cherchez à transmettre au spectateur à ce moment précis et dans quelle continuité cela va s’inscrire. 

Dans cette optique, n’oubliez pas non plus d’anticiper vos transitions et vos enchaînements, notamment en prévoyant des plans fixes. 

Une bonne composition passe aussi et surtout par la maîtrise du placement de vos personnages ou sujets. Pour cela,  il va falloir imaginer chacun de vos plans comme à travers un quadrillage composé de trois lignes verticales et trois lignes horizontales. Cela va vous permettre d’en déterminer ce que l’on appelle  les zones de forces de l’image, c’est-à-dire la zone où l’œil est attiré naturellement. Savoir repérer ces zones de force, c’est l’élément clé pour bien cadrer et donc bien filmer. 

Sachez que ce quadrillage est une option qui apparaît sur la grande majorité des appareils permettant de filmer et prendre des photos, y compris votre téléphone portable. N’hésitez donc pas à aller dans les options ou paramètres pour vous en servir. Si vous êtes photographe amateur ou professionnel, vous vous en servez d’ailleurs déjà probablement. 

Cadrer : l’art de décentrer

Cela va vous paraître paradoxal si vous débutez, mais pour centrer votre sujet, il faut en réalité le décentrer. Eh oui ! La nuance est subtile. C’est ici qu’il va falloir utiliser ces fameuses zones de force dont vous allez pouvoir vous servir pour centrer le personnage ou le détail qui vous intéresse.

Une clé pour bien filmer : décentrer pour mieux centrer / Photo de cottonbro provenant de Pexels

To zoom or not to zoom ?

Si vous débutez, les professionnels du métier vous recommandent d’éviter le zoom. C’est une technique délicate à maîtriser et un effet à n’utiliser que très spécifiquement. En résumé : pour bien filmer, préférez couper et monter plutôt que zoomer.

Les plans : comment les utiliser pour bien filmer ?

Comme vous le savez déjà probablement, et comme pour la photo, il existe différents types de plans au cinéma, dont chacun a des spécificités qu’il est important de connaître pour bien filmer.

Mais avant de les détailler, rappelons rapidement ce qu’est un plan. Un plan est une prise de vue entre deux raccords, qui va être délimitée par les mots Action et Coupez. Il dure généralement quelques secondes et présente une image continue, fixe ou en mouvement.

C’est le choix du type de plan qui va permettre au réalisateur de faire passer telle information au spectateur ou de susciter chez lui telle ou telle  émotion. 

Il existe 7 types de plans sur ce que l’on nomme l’échelle des plans au cinéma, dont il est indispensable de connaître la signification et les usages, si vous souhaitez véritablement bien filmer et avoir un rendu presque digne d’un pro. 

  • Le plan général
    A contrario du plan moyen qui focalise l’attention sur les personnages, le plan général est là pour mettre en avant le décor et donc rendre palpable une atmosphère ou un contexte.
  • Le plan d’ensemble
    Cadre l’ensemble des personnages présents sur le plan avec l’environnement
  • Le plan moyen ou plan pied
    Cadre un ou plusieurs personnages en entier pour focaliser l’attention du spectateur sur leur action.
  • Le plan américain
    Le plan du western par excellence, cadré à mi-cuisse, il focalise sur les bras et les mains. C’est un plan d’action qui est aussi utilisé pour les dialogues, car il permet de filmer deux personnages côte à côte sans espace. 
  • Le plan rapproché
    Il sert à isoler un personnage en le cadrant  souvent depuis la taille ou la poitrine. Cela permet d’attirer l’attention du spectateur sur son action ou son émotion.
  • Le gros plan
    Cadre le plus souvent la tête du personnage pour faire ressortir l’expression du visage.
  • Le très gros plan
    Cadre un détail précis pour faire ressortir ou susciter une émotion intense : une main, une bouche, le coin de l’œil, un objet.

À ces 7 types de plans viennent s’ajouter différents mouvements de caméra :

  • Le travelling : permet de suivre un mouvement
  • Le  plan fixe : où la caméra ne se déplace pas.
  • Le plan panoramique : il peut être horizontal ou vertical et consiste à faire bouger la caméra sur son axe. Tout comme le zoom, il est considéré d’en faire un usage modéré et très défini. 

La règle essentielle à respecter est d’éviter de cumuler plusieurs mouvements au sein d’une même séquence, sans enchaînement.  Une séquence étant, pour mémoire, l’assemblage de plusieurs plans. 

Bien filmer le mouvement : les pièges à éviter !

Le mouvement c’est l’essence même du cinéma, puisque celui-ci est en fait la capture d’images en mouvement. Pourtant, il est bien moins évident qu’il n’y paraît de capturer la réalité du mouvement avec une caméra. 

À défaut de posséder le matériel de compétition nécessaire pour un beau travelling,  on est souvent tenté d’imiter les professionnels et de prendre la caméra au poing ou à l’épaule pour suivre le mouvement.  L’intention est louable, mais ne nous leurrons pas : la technique est extrêmement difficile à maîtriser et vous risquez de ne pas obtenir l’effet ou le résultat escompté. 

En effet, outre les secousses créées par votre déplacement, vous risquez également d’écoper des soubresauts et tremblements dûs à l’intensification de votre respiration. Même sans vous déplacer, celle-ci peut produire de légers tremblements parasites. 

Certes, certains cinéastes comme Michael Bay, ont fait un style de ce côté un peu saccadé dans leurs séquences d’action. Mais il va falloir vous assurer de posséder un excellent talent de montage, si vous souhaitez les imiter.

En attendant, voici deux conseils pour vous aider à bien filmer vos scènes de mouvement : 

  • Toujours cadrer du côté opposé à la direction dans laquelle va votre protagoniste ou l’objet de votre action. Cela permettra d’accentuer l’impression de mouvement.
  • Utiliser un trépied. 
  • Si vous tenez absolument à  tenter l’effet caméra au poing, utilisez un matériel (caméscope ou caméra) bénéficiant d’un stabilisateur optique.

Maintenant vous avez toutes les bases requises pour bien filmer, il ne vous reste plus qu’à vous lancer. N’oubliez pas de sauvegarder vos vidéos en HD sur Albums.
Attention ! Moteur ! Action !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Close Bitnami banner
Bitnami