Photos : comment protéger notre vie privée sur les réseaux

Avouez, vous vous êtes déjà googlé et avez trouvé de vieilles photos de vous sur le Net. Pas simple de protéger sa vie privée et son image à l’heure des réseaux sociaux. Un désagrément qui peut prendre une ampleur très désagréable si on ne fait pas attention.

En effet, les pratiques frauduleuses se sont développées en même temps que les réseaux sociaux ont pris de l’ampleur. Ainsi, il faut désormais se méfier de l’usurpation d’identité, du cyber-harcèlement ou de la cyber-intimidation, du piratage de compte, des escroqueries ou du revenge porn (qui consiste à diffuser une photo – ou vidéo – très intime après une rupture ou par vengeance). 

Pourtant, échanger sur les réseaux et partager nos photos fait désormais partie de nos moyens de communiquer avec nos proches et de garder le contact. Bien sûr de nouveaux services se développent comme Albums pour proposer des solutions plus sûres. Mais comment rester prudent de manière générale et quelles sont les mesures que l’on peut prendre pour mieux protéger sa vie privée ? 

7 bonnes pratiques pour protéger sa vie privée en ligne

En effet, il est possible de protéger sa vie privée en adoptant certaines pratiques qui limitent l’accès à nos données et compliquent la tâche des pirates.

  1. De manière générale, soyez attentif aux contenus et informations que vous partagez avant de le faire : par exemple votre localisation, vos photos, votre numéro de téléphone. Vous n’êtes pas obligé de remplir tous les champs lors d’une inscription.
  1. N’autorisez qu’avec parcimonie l’accès à votre micro, votre caméra, votre carnet de contacts et votre localisation. Par exemple, ne les faites que si cela est nécessaire à l’utilisation de l’application.
  1. N’hésitez pas à vous créer une adresse spécifique pour les réseaux ou bien un second numéro pour protéger votre ligne personnelle (par exemple, avec une application comme Onoff). 
  1. Utilisez également des pseudos : vos données personnelles seront moins compromises dans le cas d’un piratage du réseau comme on a pu le voir avec Facebook dernièrement.
  1. Pensez à vider votre cache internet de temps en temps pour effacer votre historique de navigation.
  1. Choisissez une vérification à deux niveaux pour vos comptes : l’envoi d’un code SMS complexifie là encore le piratage.
  1. Imaginez un mot de passe complexe ! Un mot de passe sur 142 est “123456”. Comment le sait-on ? En analysant les données qui ont été justement piratées, comme le raconte Presse Citron

Voilà pour les bonnes pratiques à appliquer quel que soit le site. Mais il existe aussi des astuces propres à chaque réseau pour bien contrôler le partage des photos et des informations personnelles. Voici nos astuces pour mieux protéger votre vie privée sur chaque réseau.

Protéger sa vie privée : nos conseils pour chaque réseau

Comment protéger ses photos sur les réseaux sociaux  (C) Anton Maksimov Juvnsky
protéger ses photos sur les réseaux sociaux

Protéger sa vie privée sur Facebook 

Votre compte Facebook vous donne accès à des paramètres de confidentialité que vous pouvez personnaliser assez finement. Notamment, vous pouvez aller dans Photos, puis dans Albums pour limiter la visibilité de l’album à vos seuls amis et pas aux amis d’amis d’amis. Bien sûr, cela suppose d’avoir bien choisi ses amis à la base…

Si vous ne voulez pas dévoiler votre âge à tous ou ni d’autres informations génériques (comme votre ville), vous pouvez aussi changer la visibilité dans la rubrique Informations générales et coordonnées. 

Si l’on vous a identifié sur une photo peu flatteuse, vous pouvez modifier cela dans les paramètres d’identification de Facebook (et vous pouvez le faire de manière préventive, et refuser que les autres vous identifient sur une photo).

Si vous êtes photographe, artiste ou autre créateur, vous pouvez être confronté sur Facebook au problème de propriété intellectuelle, avec des personnes qui utilisent vos images ou carrément se les approprient. Facebook a développé un outil pour répondre à ce problème – Creator Studio (valable aussi sur Instagram). En renseignant le fichier source et des métadonnées de l’image, l’outil vous alerte à chaque nouvel usage, et, si besoin, vous pouvez bloquer le post ou bien demander d’être mentionné en tant qu’auteur.

Protéger sa vie privée sur Instagram

Si des options existent sur Facebook, à l’inverse, Instagram propose moins de flexibilité. Vous pouvez passer votre compte en privé : vos contenus n’apparaîtront plus dans les flux de hashtags et ne seront vus que par vos abonnés.

Vous pouvez également bloquer des individus pour qu’ils ne voient pas dans leur flux vos publications. Ou supprimer certains abonnés, mais ils pourront toujours aller sur votre compte pour voir votre mur et vous envoyer des messages.

Protéger sa vie privée sur Tik-Tok 

Sur TikTok également, vous pouvez passer votre compte en privé afin que seuls les abonnés que vous avez acceptés visionnent vos vidéos. Il est également possible de définir ce que les utilisateurs peuvent faire ou pas vis-à-vis de vos contenus et de votre profil.

Protéger sa vie privée sur Snapchat 

Première chose importante à faire sur Snapchat : masquez votre numéro de téléphone. Deuxièmement, vous pouvez n’autoriser que vos amis à voir vos stories et à vous contacter. Sur Snapchat, il est recommandé de n’accepter que les personnes que l’on connaît vraiment. Notamment pour les adolescents.

Quelles sont les alternatives pour partager sereinement photos et vidéos ?

Comme on peut le voir, il n’est pas facile de partager ses photos et vidéos en sélectionnant précisément les personnes qui y ont accès, tout en gardant la possibilité de partager largement des photos moins personnelles.

C’est pour cette raison que Taïg Khris a imaginé l’application Albums. Elle a été conçue pour partager ses photos et vidéos avec ses proches grâce à une interface fluide et simple, et offre des options de partage avancées, notamment en sélectionnant les membres de son répertoire pouvant accéder à l’album. L’utilisateur peut inviter ses amis à collaborer à un album commun afin que chacun y publie ses photos et vidéos, découvre qui sont les autres membres, et interagisse via des likes ou des commentaires. 

Pourquoi Albums ? 

La plupart de nos photos et vidéos restent sur nos smartphones et ne sont jamais vues par personne. Parce qu’elles sont trop privées, nous ne voulons pas les mettre en ligne et les applications de messagerie n’ont pas une navigation ergonomique pour le partage de photos et vidéos. Albums répond à cette envie de partage et de protection. Mon ambition est de créer l’application de référence pour partager nos photos et vidéos tout en protégeant nos données personnelles. J’ai lancé Albums pour préserver notre vie privée et nous donner les outils appropriés pour enfin partager et contrôler les milliers de photos et vidéos que nous créons au quotidien. ” explique Taïg Khris.

Sélectionner les amis avec qui on partage 

Ainsi dans Albums, on peut créer un album en lecture seule dans lequel nos invités ne pourront pas ajouter de contenu, ni consulter la liste des autres membres. À l’inverse, on peut nommer d’autres amis “administrateurs” d’un album très collaboratif.

Les albums peuvent être partagés à un carnet de contacts mais également à des tiers via un lien ou un QR code généré par l’application. Afin de garder le contrôle du partage, il est possible de limiter l’accès à un album dans le temps – 5 minutes, 1 heure, ou plus par exemple… Ou bien de limiter le nombre d’accès, par exemple à 10 connexions.

Albums, une application privée ET publique 

Ainsi grâce à Albums, on peut à la fois protéger sa vie privée en partageant ses photos les plus intimes avec des personnes sélectionnées, tout en ayant aussi la possibilité de partager plus largement grâce au QR Code et au lien vers un ou plusieurs albums …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Close Bitnami banner
Bitnami